Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/36/d535269171/htdocs/siteclient1/wp-content/themes/allovoxpsy/functions.php on line 5483

 

LA CHIRURGIE DE L’OBÉSITÉ, COMMENT CA MARCHE ?

 

La chirurgie de l’obésité (ou chirurgie « bariatrique ») modifie l’anatomie du système digestif. C’est une aide mécanique et métabolique qui permet de diminuer la quantité d’aliments consommée (principe de restriction) et/ou l’assimilation des aliments par l’organisme (principe de « malabsorption »).

Il existe deux grands types de techniques chirurgicales  :

– les techniques dites restrictives pures, qui réduisent la taille de l’estomac :

anneau gastrique ajustable

gastrectomie longitudinale (ou gastrectomie en manchon ou sleeve gastrectomy)

– les techniques mixtes dites restrictives et « malabsorptives », qui réduisent la taille de l’estomac (restriction) et diminuent l’assimilation de ces aliments par l’organisme (malabsorption) :

bypass gastrique (ou court-circuit gastrique)

principe

Chaque intervention a ses avantages et ses inconvénients ! L’équipe  pluridisciplinaire vous propose l’intervention la plus appropriée à votre situation, en fonction de vos besoins et de vos facteurs de risque.

PREMIÈRE TECHNIQUE OPERATOIRE : LA SLEEVE GASTRECTOMIE

 

sleeve

 

Principe Technique restrictive qui consiste à retirer environ les 2/3 de l’estomac et, notamment, la partie contenant les cellules qui sécrètent l’hormone stimulant l’appétit (ghréline). L’estomac est réduit à un tube vertical et les aliments passent rapidement dans l’intestin. En outre, l’appétit est diminué.

Cette technique ne perturbe pas la digestion des aliments.

La gastrectomie longitudinale constitue, parfois, la première étape d’une dérivation biliopancréatique.

Perte de poids attendus de l’ordre de 45 à 65 % de l’excès de poids après 2 ans, ce qui correspond à une perte de poids d’environ 25 à 35kg1. Le recul sur ces résultat est de 2 ans.
Durée moyenne de l’intervention2 2 heures
Durée moyenne de l’hospitalisation3 3 à 8 jours
Mortalité lié à l’intervention Estimée à 0,2 %
Principaux risques de complications
  • ulcère, fuites au rétrécissement au niveau de l’estomac restant
  • hémorragies post-opératoires précoces
  • carences nutritionnelles possibles (à surveiller)
  • reflux gastro-œsophagien (remontées acides  et alimentaires dans l’œsophage) et inflammation de l’œsophage.
  • dilatation de l’estomac
  1. pour personne de taille moyenne (1,70 m) avec une IMC égal à 40 kg/m2
  2. En l’absence de complication au cours de l’intervention
  3. En l’absence de complication après l’intervention

DEUXIÈME TECHNIQUE OPÉRATOIRE : LE BYPASS GASTRIQUE

bypass2

Principe Technique restrictive et malabsorptive qui permet de diminuer à la fois la quantité d’aliments ingérés (la taille de l’estomac est réduite à une petite poche) et l’assimilation de ces aliments par l’organisme, grâce à un court-circuit d’une partie de l’estomac et de l’intestin (aucun organe n’est enlevé). les aliments vont directement dans la partie moyenne de l’intestin grêle et sont donc assimilés en moindres quantités.
Perte de poids attendus de l’ordre de 70 à 75 % de l’excès de poids après 2 ans, ce qui correspond à une perte de poids d’environ 35 à 40kg1. Le recul sur ces résultat est de 20 ans.
Durée moyenne de l’intervention2 1 h 30 à 3 heures
Durée moyenne de l’hospitalisation3 4 à 8 jours
Mortalité lié à l’intervention 0,5 %
Principaux risques de complications
  • complication chirurgicales : ulcère, fuites ou rétrécissement au niveau de la jonction entre l’estomac et l’intestin, hémorragie, occlusion de l’intestin
  • carences nutritionnelles
  • complications fonctionnelles : hypoglycémie après le repas, dumping syndrome*, constipation
  1. pour personne de taille moyenne (1,70 m) avec une IMC égal à 40 kg/m2
  2. En l’absence de complication au cours de l’intervention
  3. En l’absence de complication après l’intervention

*dumping syndrome : sensation de malaise (avec palpitation, mal de tête, nausées, diarrhée) qui peut survenir juste après le repas. Ce syndrome est dû à l’arrivé massive et rapide dans l’intestin d’aliments très riches en graisses ou en sucres.

image4

 

A la Clinique du Ter, nous pratiquons préférentiellement le MINI BYPASS (avec anse en oméga). C’est un bypass, mais avec une seule suture digestive. Nous pensons que cette technique plus récente, qui n’est pas pratiquée dans tous les centres, est une technique efficace avec moins de complications.

 

L’anneau gastrique n’est pas une technique réalisée dans notre centre :

image5